Baromètre de Données Ouvertes : La RDC classée 90ème au Monde

L’open data, que l’on traduit par « donnée ouverte », est une pratique de publication sous licence ouverte qui garantit un accès libre aux données numériques et autorise leur réutilisation sans conditions techniques, juridiques ou financières.

Ces contenus peuvent être diffusés par des services publics, des associations ou des entreprises privées. Dans un contexte culturel, l’open data répond à une philosophie du partage du savoir avec le plus grand nombre. Dans un contexte politique, l’open data répond à une démarche de transparence et d’implication des citoyens.

Selon la définition établie par la fondation Sunlight, une donnée brute est considérée comme ouverte si elle est : complète, primaire, opportune, accessible, exploitable, non discriminatoire, non propriétaire, libre de droits, permanente, et gratuite.

Le Baromètre Open Data (BOD) ou ODB en Anglais, est une étude globale qui vérifie la façon dont les gouvernements publient et utilisent les données ouvertes dans ses responsabilités, l’innovation et l’impact social.

Voici quelque résultats sur la RDC :

  • Le nouveau classement ODB classe la République Démocratique du Congo (RDP) pour la première fois.
    Classée à la 90ème place avec une valeur des données à importance de 12%.
  • L’Afrique du Sud, le Kenya, le Nigeria et l’ile Maurice font mieux. Mais La RDC a un meilleur classement que l’Uganda, la Zambi, le Zimbabwe, le Cameroun, le Mali, le Senegal et la Cote d’Ivoire.
  • La RDC a des facilités Open data pour: Politiques Gouvernementales 28%, Citoyens et Droits Civils 30% et Entrepreneurs et Affaires 52%
  • Dans la mise en œuvre des données, la RDC n’a pas des données ouvertes du gouvernemental disponible sure les: Propriétaires Fonciers, Dépenses du Gouvernement, Registre d’Entreprise, Législation, Horaire de Transport Public, Performance du Secteur de la Santé, Statistique de la Criminalité, Statistique National sur l’Environnement et Résultats des Elections Nationales.

Le rapport relève que les données régulièrement mise à jour n’étaient pas conservées, la collection des données n’est pas facile et que l’implication des personnes intéressées était très réduite.

Le Congo peut faire mieux – l’expansion des technologies modernes et la politique d’open data pourraient aider le Gouvernement et le peuple dans l’amélioration des services publique, la réduction des tracasseries administrative et mieux le combat contre la corruption en mettant la correct information disponible à la portée des utilisateurs.

Téléchargez le rapport complet: Open Data Barometer.

By | 2017-05-30T07:53:14+00:00 May 24th, 2017|Categories: News, Ressource|Tags: , , , , , , |0 Comments

About the Author:

Add comment

E-mail is already registered on the site. Please use the Login form or enter another.

You entered an incorrect username or password

Sorry, you must be logged in to post a comment.